Retour accueil

Vous êtes actuellement : PAS DE BEBES A LA CONSIGNE 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

14 mars 2011 : Communiqué de presse

jeudi 17 mars 2011

JPEG - 45.8 ko

Plein succès pour l’acte II du mouvement de la petite enfance le 11 mars 2011 !

Le collectif « Pas de bébés à la consigne » avait appelé à une nouvelle mobilisation du monde de la petite enfance le 11 mars 2011, pour exiger des pouvoirs publics des réponses favorables aux propositions et revendications de son Plan d’urgence en faveur de l’accueil de la petite enfance*. Professionnels et parents ont répondu une nouvelle fois présents, témoignant d’une détermination intacte à préserver des modes d’accueil de qualité : 9 crèches départementales sur 10 fermées dans le Val-de-Marne, la même proportion d’établissements partiellement ou totalement fermés en Seine-St-Denis de même que près de 50% à Paris, et de très nombreuses structures touchées par la grève en province également.

La manifestation parisienne a rassemblé entre 2000 et 2500 personnes, près de 500 à Bordeaux, 350 à Nice, une centaine à Nancy. Des initiatives ont eu lieu dans 15 à 20 villes de province.

Le collectif « Pas de bébés à la consigne » a été reçu par un représentant du ministère de Madame Bachelot, en charge de la famille. Face aux constats et aux exigences de notre Plan d’urgence, notamment la nécessité de former 10 000 professionnels qualifiés par an durant les 3 prochaines années, le représentant de la ministre a semblé admettre que l’accueil de la petite enfance justifiait de renforcer sa professionnalisation. Mais il n’a apporté aucune réponse concrète sur le nombre de professionnels dont le gouvernement prévoit la formation, sur leur degré précis de qualification, sur le niveau de financement qu’il entend y consacrer. Un nouveau rendez-vous a été fixé début avril où le collectif « Pas de bébés à la consigne » attend des réponses précises de la part du gouvernement sur le volet formation de son Plan d’urgence, ainsi que sur les autres revendications que nous y défendons, dans la perspective de créer les 500000 places d’accueil encore manquantes pour les jeunes enfants. Le collectif « Pas de bébés à la consigne », tout en confirmant les revendications du printemps 2010, va désormais aussi soumettre le Plan d’urgence en faveur de l’accueil de la petite enfance à l’ensemble des autres acteurs concernés (parlementaires, responsables de la CNAF, élus régionaux…), pour qu’ils apportent, chacun dans ses domaines de compétence, les réponses qu’attendent les familles et les professionnels en termes de qualité et de sécurité des modes d’accueil.

Le collectif « Pas de bébés à la consigne » prendra de nouvelles initiatives dans les semaines qui viennent. La mobilisation des parents et des professionnels ne posera pas bagage à la consigne, elle a pris ses billets pour un Plan d’urgence qui voyage loin et grand pour les petits.

Site du collectif : www.pasdebebesalaconsigne

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 2


SNUipp 30, 26 bis rue Becdelièvre 30900 Nîmes Tel : 04 66 36 63 52 Fax : 04 66 36 63 53 Email : snuipp30