Retour accueil

Vous êtes actuellement : METIER  / Direction d’école 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Direction et fonctionnement d’école... dans la "mesure du possible"

dimanche 22 novembre 2020

Au moment où les directrices et directeurs sont à nouveau submergé-es par les ordres et contre-ordres, par un protocole à mettre en place "dans la mesure du possible", le ministère fait le choix d’interrompre l’agenda social de la direction d’école et de faire des annonces unilatérales qui ne suffisent à répondre à l’urgence de la situation. Cette attitude méprisante ne peut perdurer. Le SNUipp-FSU lance la campagne syndicale "Stop surcharge" pour que les équipes puissent alléger leur quotidien, se concentrer sur les uniques tâches utiles au fonctionnement de l’école.

Depuis plus d’un an maintenant et le suicide de Christine Renon, Blanquer nous ballade, promet, annule, annonce, revient en arrière... Ses annonces médiatiques fort séduisantes sont inapplicables sur le terrain car ne sont accompagnés ni de moyens ni humains ni de moyens financiers.

Concrètement dans le Gard : des dizaines de directeurs/directrices n’ont pas vu l’ombre de la journée de décharge supplémentaire promise avant ... Noël 2019, un seul GT départemental "Direction" a été organisé avec la présence d’une seule organisation syndicale car en plein mouvement contre les retraites et depuis c’est calme plat à la DSDEN sur la direction d’école.

L’enquête auprès des directeurs/directrices de 2019 a fait émerger un avis contraire à la ligne politique du ministre : les directeurs/directrices ne veulent pas de statut. Qu’à cela ne tienne : une proposition de loi déboule en juin 2020 à l’assemblée, elle est encore actuellement au sénat.

Entre temps, un BO définit de grandes idées et de grandes résolutions : à sa lecture, n’importe quel directeur reste coi de sidération.

A Paris, au ministère, la réalité est palpable : le ministère de l’Education Nationale ne connaît pas le premier degré !!! Voilà ce que constatent les représentants du SNUipp-FSU.

Des groupes de travail ministériel ont été organisés. De façon très opportune, ces GT ne respectent pas la réprésentativité syndicale et des associations (GDID par exemple) y sont même présentes. Voilà ce qu’est le "dialogue social" selon Blanquer.

Le SNUipp-FSU s’est adressé au ministère pour les alerter de la situation dans les écoles :

PDF - 185.8 ko

Et maintenant qu’est-ce qu’on fait ?

Le SNUIpp-FSU vous propose plusieurs actions (adjoints et directeurs) :

- Répondre aux demandes institutionnelles non nécessaires au fonctionnement de l’école par le bandeau « stop surcharge »

- Envoyer une motion de conseil des maitres-ses (modifiable selon le profil de votre école), nous réaffirmons ainsi notre attachement à un-e directeur-trice pair parmi les pairs, loin du statut et de l’emploi fonctionnel que tente d’imposer Blanquer depuis sa nomination.

opendocument text - 18.7 ko

- Refuser de céder à la demande des IEN de transformer les directeurs/directrices en employeur en demandant aux adjoints de réclamer leur justificatif professionnel auprès de l’IEN qui est LE supérieur hiérarchique.

opendocument text - 12 ko

Le SNUipp-FSU du Gard poursuivra son interpellation du Dasen et de la rectrice à propos des promesses du ministère et du comportement de certain·es IEN, va organiser des réunions d’information syndicale spécial directeurs directrices pour vous informer sur les enjeux, les fausses “bonnes solutions” et se tient à votre écoute en cas de difficultés.

Les analyses et propositions du SNUipp-FSU :

PDF - 280.2 ko
SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 6