Retour accueil

Vous êtes actuellement : INSTANCES  / CHSCT 


fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

Compte rendu du CHSCT-A exceptionnel - 6 avril 2021

mercredi 7 avril 2021

Présent.e.s  

• Administration : Mmes la rectrice, SG, DRH, Semenaud (médecin CT), Lavaud-Charondière, Romig (AS CT), Henry (secrétaire administrative) M Bergeron(CPA)

• 8 membres du CHSCTA : FSU (3 titulaires), UNSA (1 titulaire, 1 suppléant) FO (1 titulaire, 1 supléant), SNALC (1 titulaire).

Ce CHSCTA exceptionnel est exclusivement consacré à la situation sanitaire. Mme la rectrice préside la séance. Elle commence par faire un point de situation : nous sommes dans une étape de fermeture des établissements aux élèves. Le MEN a été particulièrement attentif à l’intérêt des élèves (?). Cette décision répond à la situation épidémique, y compris dans l’académie. La gestion de cette crise est compliquée pour tout le monde. Pour Mme la rectrice, la situation est différente de celle de l’an dernier, avec une « meilleure anticipation » : les relations avec les collectivités territoriales ont été régulières et ont permis de mieux s’organiser, les cellules d’écoutes ont été renforcées (pour le public et les personnels).

La FSU intervient sur l’état de stress et d’anxiété considérable chez les collègues. La préparation n’a pas été si bonne que ça, malgré les annonces du ministre (« nous sommes préparés à tout »). Pour preuve, les nombreux bugs informatiques depuis ce matin sur les outils mis à disposition.

Depuis de long mois, M le ministre reste sur une stratégie binaire ouverture/fermeture, sans aucune solution intermédiaire et aucune avancée concrète sur les situations de travail des collègues. La communication catastrophique du gouvernent et plus particulièrement de notre ministre rajoute du stress et de l’énervement.

La semaine dernière il avait ainsi qualifié l’adaptation des vacances scolaire de « fantasme » et de « pensée magique » ! Les annonces sont faites dans les médias sans aucune préparation. Derniers exemples en date : les tests salivaires et la vaccination des personnels.

Enfin, la pression des programmes et des examens reste très forte pour les personnels. Aucune adaptation n’est prévue.

Mme la rectrice répond qu’on est loin d’une simple stratégie ouverture/fermeture. Dans notre académie, les services, en lien avec l’ARS, ont été particulièrement précautionneux, d’où le nombre important de fermetures de classes jusqu’à la semaine dernière.

Concernant la vaccination, des précisions seront apportées dans les prochains jours, notamment sur les cibles prioritaires. Le secrétaire du CHSCTA sera informé.

Si tout n’est pas parfait sur la continuité pédagogique, l’expérience des précédents confinements a été prise en compte. Selon elle, les problèmes informatiques concernent surtout la classe virtuelle du CNED qui ne dépend pas des services de l’EN.

Concernant les évaluations, elles ont été adaptées à la situation dans le 1er degré : PIX a été déclaré facultatif et EVALANGUE reporté.

D’autres questions sont soulevées :

Quid de l’adaptation de procédures de mouvement actuellement en cours ? Les services seront bienveillants, mais en respectant l’équité.

Certaines ressources proposées, notamment par les corps d’inspection, n’ont pas été mises à jour : effectivement certaines d’entre elles sont obsolètes. Ce sera réglé rapidement.

M le Conseiller de Prévention Académique partage ensuite un document pwp sur les mesures pour assurer cette continuité pédagogique, ainsi que les dispositifs d’accueil de personnels indispensables à la gestion de la crise.

4000 élèves (exclusivement du 1er degré) seront accueillis dans 234 sites. Deux autres dispositifs sont mis en place : soutien et « vacances apprenantes »

Concernant la situation des administratifs : tous les services académiques sont concernés par le télétravail. Les personnels sont incités au travail à distance 3j par semaine (5j pour ceux à risque). L’objectif est de rendre 100% des personnels du rectorat mobile d’ici la fin de l’année.

Le docteur Senemaud fait ensuite un point sur la situation sanitaire. Le nombre de contaminations, chez les élèves comme les personnels, a continué de fortement augmenter entre le 27 mars et le 2 avril. De même pour les cas contacts.

Les incidences les plus importantes sont dans le Gard et la Lozère. 151 classes ont été fermées celle semaine là ; soit 52 de plus que la précédente ! L’Aude, avec 35 fermetures a été particulièrement impactée, du fait de procédure particulière dues à la présence de variant Anglais et Sud Africain.

Autour de 10700 tests salivaires ont été réalisés (10000 élèves et 700 personnels), en lien avec les laboratoires privés. 26 cas positifs chez les enfants et 1 chez les adultes.

Cette gestion de la crise et la préparation des conditions de reprise nécessite de travailler au plus près du terrain.

Nous avons demandé (et obtenu) que les CHSCTD soient réunis au retour des vacances de printemps.

N’hésitez pas à solliciter les élus FSU pour signaler toute situation problématique, afin de la régler au plus vite.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 12