Retour accueil

fontsizeup fontsizedown impression envoyer l'article par mail title= suivre la vie du site syndiquer le forum

CTSD du vendredi 3 septembre : Une mascarade !

vendredi 10 septembre 2021

Vendredi 3 septembre c’était le CTSD d’ajustement de rentrée.

Pour le premier degré, après lecture des déclarations liminaires des organisations syndicales, le DASEN a fait de l’autosatisfaction : la carte scolaire a été de qualité en tenant compte de la baisse démographique. Il a pu mettre en œuvre le dédoublement des GS en Educ Prio et la limitation à 24 de la quasi totalité des classes de GS, CP et CE1 hors Educ Prio. Pour terminer, le DASEN a évoqué une démographie hétérogène avec un déplacement de population en particulier vers le rural et a annoncé travailler sur l’équité territoriale…

Prépare-t-il le terrain pour un nouveau contour des moyens REP comme annoncé par le ministère en 2021 ?…. méfiance.

Suite à cela, il nous a annoncé une décision inédite avec un ajustement de rentrée nul, soit aucune fermeture mais aussi aucune ouverture. Ce choix sera validé par l’arrêté qui paraîtra le 21 septembre après le CDEN.

Le SNUipp-FSU, avec les autres organisations syndicales, a exigé que l’on évoque toutes les situations d’école connues. Sur la douzaine de cas d’école présentée, le SNUipp-FSU a défendu 9 d’entre eux. C’est l’IEN adjointe au DASEN qui a « justifié » les refus du DASEN évoquant même de l’humain sur un de ces dossiers : elle propose de déplacer 5 élèves de MS dans une école de GS/CP (sans MS) du même RPI sous prétexte qu’ils habitent ce village et ainsi rester sous le seuil des 30 ! Le SNUipp-FSU considère cette décision inhumaine et purement mathématique...

Le DASEN s’est refusé à revenir sur sa proposition et l’a soumise au vote. Vote unanime « contre » des Organisations Syndicales : un CTSD de repli est convoqué le 10 septembre.

C’est la première fois qu’un DASEN refuse tout ajustement de rentrée, comme si rien ne se passait pendant les vacances. Des écoles se retrouvent au-dessus des seuils d’ouverture habituels, des écoles ne peuvent « bénéficier » de la mesure 24 en gs/cp/ce1, les répartitions cohérentes deviennent impossibles dans certaines écoles.

Le SNUipp-FSU condamne une situation méprisante envers les syndicats mais aussi les collègues et les enfants des écoles du Gard.

QUESTIONS DIVERSES

Seule la FSU a posé des questions diverses. La DASEN a également répondu à des points évoqués dans la déclaration liminaire.

- Nombre de contractuels : 16 ont été recrutés à ce jour

Le SNUipp-FSU demande toujours que l’on augmente le nombre de places au concours et que dans un premier temps, la liste complémentaire du concours 2021 soit ouverte pour recruter de futurs titulaires.

- Masques : beaucoup d’écoles ont reçu un lot de masques par classe. Pour les TR TRS et AESH ce devrait être cette semaine.

Le SNUipp-FSU remarque que, comme d’habitude, il faut toujours se battre pour que les AESH fassent partie de l’équipe éducative.

- Postes vacants : 7 ETP (équivalent temps plein) dont 3 postes de RASED, 2 postes de déficients visuels, 1 poste d’IME, 1 TS 4/4

Le SNUipp-FSU n’a pas la même analyse ! En réalité, il y a 23 postes vacants , les 7 ci-dessus et les supports des 16 contractuels.

- Classe exceptionnelle :

L’administration affirme que les avis sont parus cet été pendant un créneau dédié et que la liste des promus serait publiée le 6 septembre.

Le SNUipp-FSU a réfuté cette affirmation, les avis ne sont pas parus pendant les vacances (ils sont sur i-prof depuis le mardi 7 septembre !)

Etant donnée la gestion tardive de la classe exceptionnelle, 15 collègues, déjà à la retraite au 1er septembre, ont été informés par téléphone le 3 d’un possible retour en classe pour bénéficier de cet avancement. Il semblerait que seulement deux d’entre eux aient accepté.

Cette situation ubuesque relève d’une grave erreur de la DSDEN. Le SNUipp-FSU avait averti dès le mois de juin de la nécessité de respecter le calendrier afin que les collègues promus puissent faire valoir leurs droits. L’administration avait répondu que tout serait fait dans les délais légaux (avant la rentrée !!!). Pour rappel, ces décisions étaient les années précédentes prises au plus tard début juillet !

- Autotests

Chaque enseignant a le droit de demander à recevoir 2 autotests par semaine mais aucune information n’a été communiqué. Le DASEN a répondu qu’il fallait s’adresser à son supérieur hiérarchique (il a même précisé que pour les élèves de lycée, il fallait s’adresser au Proviseur)

Un CTSD de repli se tiendra le 10 septembre et le CDEN le 21 septembre en préfecture.

SPIP | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0 |

Visiteurs connectés : 1